video sport
tennis

 
 
RÈGLE 31 • CONSEILS

Durant une compétition par équipes, un joueur peut recevoir des conseils de son
capitaine qui est assis sur le court, seulement quand il change de côté à la fin d’un jeu,
mais pas quand il change de côté au cours d’un jeu décisif.
Durant toute autre partie, le joueur ne peut recevoir de conseils. Cette règle doit être
strictement observée. Après avertissement, un joueur qui ne la respecte pas peut être
disqualifié.
Lorsqu’un système de pénalisation par points est en vigueur (Code de conduite), l’arbitre
doit sanctionner le joueur en faute conformément à ce système.
Cas 1 - Un avertissement doit-il être donné, ou le joueur disqualifié, si les conseils sont
donnés par signes de façon non gênante ?
Décision : L’arbitre doit intervenir aussitôt qu’il s’aperçoit qu’un joueur reçoit des
conseils verbalement ou par signes. Si l’arbitre ne s’en aperçoit pas, un joueur peut
attirer son attention sur le fait que des conseils sont donnés à son adversaire.
Cas 2 - Un joueur peut-il recevoir des conseils pendant un temps de repos accordé en
application des dispositions de la règle 30 (e), ou lorsque le jeu est interrompu et qu’il
quitte le court ?
Décision : Oui. Dans ce cas, quand le joueur n’est pas sur le court, il n’y a pas de
restrictions dans les conseils.
Nota : Le terme anglais traduit ici par “conseils” recouvre toute forme de conseils ou de
directives.