video sport
tennis

 
 
LES JOUEURS

Roger Federer

Rafael Nadal

Andre Agassi

Marat Safin

David Nalbandian

Martina Hingis

Kim Clijsters

Venus Williams

Amélie Mauresmo

Justine Henin

Maria Sharapova





MARTINA HINGIS

Martina Hingis

Première carrière (1994-2002)
Née sous le nom de Martina Hingisova à Kosice en Tchécoslovaquie (maintenant Slovaquie, Martina Hingis a vécu dès l'âge de 8 ans en Suisse, son pays d'adoption suite au remariage de sa mère. Elle achètera en 1999 une villa en Floride, mais n'y habite qu'occasionnellement, restant domiciliée en Suisse dans le canton de Schwyz. Elle a été prénommée « Martina » par sa mère en l'honneur de Martina Navratilova, célèbre joueuse de tennis d'origine tchécoslovaque. Sa mère, également joueuse de tennis, l'a poussée dans ce sport, et a toujours été son unique entraîneur.

Comme beaucoup de joueurs professionnels de tennis, Martina Hingis a appris à jouer au tennis très jeune. À l'âge de 5 ans elle commença à participer à des tournois. Elle passe professionnelle dès 14 ans. En 1996 elle joue avec Helena Sukova et entre dans l'histoire pour avoir été la plus jeune joueuse à avoir remporté le tournoi de Wimbledon de double féminin.

Martina Hingis est la plus jeune joueuse de tous les temps à remporter un tournoi du grand Chelem à l'âge de 16 ans, 3 mois et 26 jours à l'open d'Australie 1997 façe à Mary Pierce. La même année, elle devient à 16 ans, 6 mois et 1 jour la plus jeune numéro un mondiale de l'histoire du tennis (au XXe siècle) en remportant le tournoi de Key Biscayne (appellé aujourd'hui Miami) face à Monica Seles.

En tant que joueuse en simple elle gagna la même année le tournoi de Wimbledon et l'US Open de tennis en 1997, ainsi que l'Open d'Australie en 1997, 1998 et 1999. En 1998, elle remporta les quatre tournois du Grand Chelem en double.

Contre une Steffi Graf en fin de carrière, Martina perdit une nouvelle finale à Roland Garros, seul tournoi du Grand Chelem qui manque à son jeune palmarès. Perdant progressivement le contrôle de ses nerfs elle s'attira l'hostilité du public en allant contester un point dans le camp de son adversaire, chose interdite, puis en servant à la cuillère à la fin de la rencontre. Le public, majoritairement pour Graf, la siffle copieusement. Après la balle de match, Martina quitte le court central sous les huées de la foule, avant d'y revenir, ramenée par sa mère, pour la remise des trophées.

Après cette défaite qui aura profondément bouleversé son mental de jeune championne, Martina parviendra à plusieurs finales en Australie, tout en continuant à gagner des tournois qui lui permettent de rester numéro mais contestée par l'éclosion de jeunes joueuses telles les sœurs Williams qui grâce à leur jeu puissant la supplanteront. Martina ne gagnera plus de tournoi du Grand Chelem. En attendant peut-être le prochain.

Mais ses chances sont devenues bien minces. Les années 2004, 2005 et 2006 ont vu l'avènement des Henin, Sharapova et Mauresmo...

Martina Hingis, parfois désignée sous le nom de « Swiss Miss », est largement admirée tant pour son modèle de jeu attrayant que pour ses succès. Manquant de puissance pure en comparaison avec Monica Seles ou Serena Williams, Martina Hingis compense ses faiblesses par sa précision et sa fluidité. Ses qualités au filet et sa précision de renvoi lui permettent de devenir une joueuse exceptionnelle en double féminin.

Son esthétique attrayante lui permit d'être classée parmi les 100 femmes les plus sexy du classement du magazine FHM en 1999 (81e) et 2000 (88e).

Retour sur le circuit (2006)
Classée longtemps première au classement WTA des meilleures joueuses de tennis au monde, elle n'a plus joué depuis octobre 2002 à cause de blessures chroniques au pied avant son retour en janvier 2006. Elle a déclaré en février 2003 qu'elle ne s'estimait plus apte à être compétitive avec les meilleures, et que souffrir pour jouer à un niveau inférieur ne l'intéressait pas.

En janvier 2005, Martina avait notamment disputé un match exhibition à l'occasion des Proximus Diamond Games d'Anvers. Un mois plus tard, elle s'était ensuite inclinée au premier tour de l'Open de Thaïlande face à l'Allemande Marlene Weingartner.

Le 29 novembre 2005, après 3 ans d'absence, elle annonce son retour sur le circuit WTA pour la saison suivante. A 25 ans, la Suissesse, ancienne numéro une mondiale, reconnaît que la compétition lui manque.

Elle a, depuis Sydney, confirmé sa participation au tournoi de tennis de Gold Coast (1-7 janvier), en Australie, qui marque le retour de l'ancienne numéro un mondiale sur le circuit féminin après pratiquement trois ans d'absence. Sur le ciment de Gold Coast, qui lui sert de préparation à l'Open d'Australie, la gagnante de cinq tournois du Grand Chelem parvient à réussir un retour gagnant en s'imposant rapidement au premier tour face à la vénézuélienne Maria Vento-Kabchi 6-2 6-1. Martina Hingis confirme actuellement son retour aux affaires puisqu'elle bat la tête de série numéro 6 en 2 sets, 1h10 de jeu seulement.

Impressionnante lors de ses trois premiers tours à Gold Coast, l'ancienne n°1 mondiale, tout juste sortie de sa retraite, est rattrapée par un manque de compétition évident. Face à l'Italienne Flavia Pennetta, 23e joueuse mondiale, son corps finit par lâcher sous forme d'une blessure musculaire bénigne à la hanche gauche. Elle s'incline 1-6 7-6(7/2) 6-2.

La semaine suivante à Sydney, Martina affronte d'emblée la Belge Justine Henin-Hardenne, première joueuse du « top 10 » qu'elle affronte depuis son retour sur le circuit et ne peut que constater ses limites actuelles. Elle s'incline face à Justine en deux sets : 6-3 6-3.

Lors de l'Open d'Australie 2006, premier Grand Chelem depuis son retour, Martina Hingis montre qu'elle n'a rien perdu de ses qualités et atteint les 1/4 de finale à Melbourne, avant de s'incliner logiquement face à la belge Kim Clijsters en 3 sets : 6-3 2-6 6-4. Un parcours brillant qui laisse espérer un retour au tout premier plan et peut-être de décrocher le dernier majeur manquant à son palmarès, Roland Garros.

Martina Hingis ne quittera pas Melbourne les mains vides, car elle remporte le titre du double mixte aux côtés de l'Indien Mahesh Bhupathi (8e titre à l'Open d'Australie, 3 simples, 4 doubles féminins et 1 double mixte). Ce duo bat 6-3 6-3 la paire formée du Canadien Daniel Nestor et de la russe Elena Likhovtseva. Hingis s'adjuge son 15e titre du Grand Chelem : soit 5 en simple, 9 en double et donc le premier en double mixte.

Lors du tournoi de Tokyo, Martina élimine successivement Nathalie Dechy, Maria Kirilenko et Maria Sharapova en demi-finale et atteint ainsi sa première finale WTA depuis son retour à la compétition. En finale, elle s'incline en deux sets secs (6-2 6-0) face à une autre Russe : Ielena Dementieva. Malgré cette défaite en finale, la Suissesse, remontée à la 117e place mondiale après son quart de finale à l'Open d'Australie, fait un nouveau bond au classement de la WTA pour atteindre la 48e place.

Elle atteint les quarts de finale du tournoi de Dubaï où elle est battue par Maria Sharapova, qui prend ainsi sa revanche. Cette performance lui fait atteindre la 32e place du classement WTA.

Elle continue son exploit au master series d'Indian Wells, où elle bat notamment Lindsay Davenport, sa rivale de sa première carrière. Elle est stoppée en demi-finale par la future conquérante du titre Maria Sharapova. A l'issue du tournoi, elle occupe la 26e place mondiale. Son trajet n'est pas aussi brillant au Masters Series de Key Biscayne, où Svetlana Kuznetsova prend sa revanche apres une lutte de 2h28. Le troisième set se conclut sur la 4e balle de match de la russe à 11-9. La Suissesse ayant eu une balle de match à 6-7. Il s'agit de sa deuxième défaite contre une joueuse hors du top 10.

Martina Hingis ne cache pas alors ses ambitions en vue de Roland Garros. C'est le seul tournoi du Grand Chelem qu'elle n'a pas remporté et Martina a avoué dernièrement que ce titre manquant à son palmarès a représenté une des principales motivations pour son come-back. A Varsovie, premier tournoi sur terre battue, elle ne saisit pas sa chance au 2ème tour face à Venus Williams de retour sur le circuit : 4-6 7-5 6-4. Au tournoi de Berlin, suite à un bon parcours, elle inquiète Amélie Mauresmo en quart, mais perd le match 4-6 6-4 6-4. Ce bon résultat lui fait atteindre les portes du top 20 : 21e.

Dimanche 21 mai 2006, Martina confirme son retour et remporte comme en 1998 le tournoi de Rome, battant en finale la Russe Dinara Safina sur le score de 6-2 7-5. Il s'agit de son premier titre depuis 2002 et le 41e de sa carrière. A la veille de Roland-Garros, Hingis pointe à la 14e place de la WTA.

En dehors des cours, elle est élue dans la catégorie « come-back de l'année » au Laureus Award à Barcelone : ce prix félicite son remarquable retour à la compétition.

Après avoir éliminé successivement l'Américaine Lisa Raymond (6-2 6-2), la Tchèque Zuzana Ondraskova (6-1 6-3), la Croate Ivana Lisjak (6-1 6-1), l'Israélienne, tête de série n°31, Shahar Peer (6-3 2-6 6-3), elle échoue en quarts-de-finale de Roland-Garros contre la Belge, n°2 mondiale, Kim Clijsters (7-6 [7-5] 6-1).

Elle fait son retour à Wimbledon après cinq ans d'absence : elle bat facilement Olga Savchuk, Tathiana Garbin mais chute au troisième tour face à Aï Sugiyama.

Dans la tournée américaine, elle échoue lors des quarts au tournoi de San Diego, à nouveau face à Kim Clijsters 7-5 6-2. Sa performance lors du tournoi de Montréal (finaliste) lui permet de réintégrer le top 10 où elle retrouve sa compatriote Patty Schnyder. Mais à l'US Open, elle réalise une contre-performance, s'inclinant au 2e tour contre Virginie Razzano en deux sets secs (6-2 6-4).

Lors de la tournée asiatique, elle remporte le tournoi de Calcutta face à Poutchkova (6-0 6-4). Elle se rend ensuite à Séoul où elle est battue au deuxième tour face à Sania Mirza en trois stes 4/6,6/0,6/4. alors qu'elle l'avait battue la semaine précédente 6/1,6/0. La suissesse reprendra à Zurich où elle sera battue en trois sets 6/1,1/6,6/3. La suissesse se qualifiera pour les Masters de Madrid ce qu'elle mérite amplement après son formidable come back. Malheuresement, la revenante du circuit se retouvera dans le groupe jaune face à Amélie Mauresmo, Nadia Petrova et Justine Henin-Hardenne, trois joueuses en forme cette saison. Elle ne dépassera pas la phase de poules battue par Justine Henin-Hardenne 6/2,6/7,6/1 et Amélie Mauresmo 3/6,6/1,6/4. Elle battra tout de même Nadia Petrova 6/4,3/6,6/3. Malgré ces défaites, Martina annonce la couleur. Cette saison de retour n'était qu'une mise en jambes et maintenant la suissesse va tout faire pour venir titiller les toutes meilleures.

annuaire jeux